Édito

VOLER LE FEU

    Finalement, aurons-nous fait autre chose que voler le FEU ? D’année en année, aurons-nous mis en scène autre chose que ce larcin subreptice ? Le FEU que nous aurons dérobé au nez et à la barbe des institutions, parfois dans l’indifférence des profs eux-mêmes ?

Mais pour ceux qui auront commis ce larcin, participé activement à sa distribution, ou qui se seront rendus complices du recel, quelle joie !!

Avant même d’infuser une part de ce FEU dans nos traductions, nous n’avons pas hésité, malgré la censure générale (car c’est bien une censure qui consiste à empêcher les jeunes gens d’aller vers le plus fondamental des apprentissages), à le prendre et à le distribuer généreusement ?

C’est pourquoi vous entendrez plus que jamais du grec, du latin (et j’espère vous entendre dire qu’il n’y en a pas assez), verrez des danses, et apprécierez avec effarement la bouche toujours plus béante de nos masques !

Et même en traduction, avoir goûté le pouvoir transformateur de la flamme dans notre langue, au mépris des habitudes de compromission, de conformisme ou de dilution, n’était-ce pas encore jouir de sa brûlure bienfaitrice ?

Et en avoir fait le principe actif du mouvement des corps, du battement des pieds, du jeu des mains, n’est-ce pas aussi quelque chose dont plus d’un nous rendrait volontiers coupables et dont nous assumons bien volontiers la faute ?

Aussi cette année est-elle particulière, puisque nous créons notre 7ème pièce d’Eschyle, Prométhée enchaîné, enchaîné pour avoir volé le feu et l’avoir donné aux hommes.

C’est une première étape vers l’intégrale d’Eschyle qui sera donnée l’an prochain. Mais pour cela, il a fallu remonter le chœur des Suppliantes, car nos Danaïdes de l’an dernier, malgré tous les soins dont nous les avions entourées, s’étaient envolées, et il faudra encore répéter beaucoup pour que le chœur, l’Acteur principal, danse ses 67 danses prévues, bien nécessaires pour prier les dieux et les hommes d’;octroyer l’hospitalité aux réfugiées.

Il faudra remplacer les absents, comme si c’était possible. Vous ne verrez plus Daniel Rasson, qui a raccroché ses cothurnes, mais savourerez le travail de ses successeurs aux mêmes masques. Il reste à polir encore les spectacles avec la complicité toujours plus grande des jeunes comédiens et des anciens, et malgré la concurrence des bancs de montage qui nous auront dévoré bien du temps. Mais il faut bien laisser quelques traces…

Et tout reviendra : les Bacchantes, Antigone (joué à l’Antique par trois hommes qui se partageront tous les rôles et trois autres qui feront le chœur), Amphitryon, les Sept contre Thèbes, cette pièce encore frémissante de la représentation de St Marcel, Œdipe roi qui fut joué avec les cigales de Vaison cet été, puis en Grèce et récemment à Lille, et Lysistrata, qui ira aux Milliaires 2017 avec Prométhée !

Et nous n’oublions pas d’où procède l’art théâtral. C’est-à- dire d’Homère, du récit chanté et gestué, de l’hexamètre. Télémaque a vingt ans. Personne ne lui fera croire que c’est le plus bel âge de la vie.
Pourtant il veut croire à ses vingt ans. Athéna lui en donne la force. Il partira sur les traces de son père. Je ferai Ulysse, pour mon fils Gaspard.
Nous remonterons même à l’Iliade avec les amis du Café homérique. Au plus ancien des concours, aux premiers jeux, dans la fumée du bûcher de Patrocle.
Et les jongleurs du Moyen-Age viendront croiser leurs voix ; Chanson de Roland, The Wanderer.

Les Dionysies commenceront par une joute à deux acteurs, un peu d’escrime pour aiguiser l’esprit en salle des Actes. Platon tient la plume, Hugues et Stéphane jouent Gorgias.


Philippe Brunet

Directeur artistique de la compagnie Théâtre Démodocos

 

PS : Attention. Comme l’an dernier, les Dionysies iront d’amphi en amphi, devront passer des contrôles, montrer patte blanche, et nos spectateurs non-inscrits se verront tristement refoulés par les sociétés privées auxquelles ont recours aujourd’hui les lieux publics.
Merci donc de bien vous inscrire, de prendre vos places à l’avance.

Comments are closed.


Warning: extract() [function.extract]: First argument should be an array in /var/www/clients/client9/web7/web/wp-content/plugins/ga-google-analytics/ga-google-analytics.php on line 56