Gorgias

de Platon

La rhétorique est-elle une flatterie, un plat cuisiné ou une agréable contrefaçon de la politique ? En tout cas, elle prend place dans la cité, comme tyrannie ou injustice. Quelle liberté que l’impunité ! Vaut-il mieux subir une injustice que la commettre ? Le bonheur apparent des tyrans semblent montrer le contraire. A moins d’un jeu dialectique qui peut conduire le tyran à s’accuser lui-même et au défenseur par méchanceté à vouloir disculper son pire ennemi. La justice se confronte au critère du théâtre en dialogue public qui est ici le seul tribunal de la pensée en action entre Socrate qui sera condamné et Polos, sophiste orateur, élève de Gorgias.

Théâtre
Proposition scénique
de Hugues Badet et Stéphane Poliakov

Comments are closed.